Hugo Rodriguez

Profile picture for user hrodriguez
Assistant à KBR (Bibliothèque royale de Belgique)
profile_email
Bio

Hugo Rodriguez est docteur en musicologie de l'Université libre de Bruxelles. Sa thèse, qu'il a soutenue en 2021, s'intitule « Sémantique et pragmatique de la musique. Une approche cognitive basée sur les travaux de Philippe Schlenker et sur les œuvres de Franz Liszt ». Depuis 2019, il est assistant à la section de la Musique de la Bibliothèque royale de Belgique (KBR). Il a obtenu un master en langues et littératures françaises et romanes (finalité didactique) à l'Université libre de Bruxelles, ainsi qu'un master en musicologie au Royal Holloway (University of London). En parallèle à ses activités de recherche, il exerce des activités d'enseignant, de conférencier, d'organisateur de projets culturels et de rédaction de divers textes à destination d'un grand public (notices de disques, programmes de concerts).

Domaines d'intérêt

Théorie musicale 

Sémantique et pragmatique de la musique 

Psychologie de la musique

Esthétique et philosophie de l'art 

Musique à programme 

Musique et poésie 

Musique populaire 

Musique en Belgique

Présentation des recherches

L'axe principal des recherches de Hugo Rodriguez porte sur l'interface entre deux dimensions du fait musical : sa sémantique (le contenu de la musique, quelle que soit sa nature et les modes d'accès à ce contenu) et sa pragmatique (les usages en contexte de ce contenu, le principal usage consistant à communiquer ce contenu). Dans sa thèse, il propose une théorie naturaliste de cet interface entre signification et communication en musique, une théorie nourrie par les recherches en sciences cognitives et en philosophie de l'esprit.

L'hypothèse centrale qu'il défend se ramène à deux propositions : 1) toute signification musicale est indexicale (= toute signification musicale consiste dans le fait d'attribuer à une unité cohérente de sons musicaux un ensemble de causes probables, réelles et/ou fictives, objectives et/ou subjectives, qui sont situées dans le contexte d'écoute et que la musique « indique » à l'auditeur, lesdites causes probables de la musique étant tenues pour être les contenus indexicaux de cette musique) ; 2) toute communication en musique consiste à organiser intentionnellement (y compris à distance, via des dispositifs adéquats tels que des programmes) la relation entre la musique composée/interprétée d'une part, et le contexte (effectif ou supposé) où elle est perçue d'autre part, de sorte à maximiser la pertinence des significations indexicales inférées de l'écoute musicale dans ce contexte.

Hugo Rodriguez défend cette hypothèse naturaliste en se basant principalement sur deux corpus : un corpus théorique (le travail de sémantique et de pragmatique formelles du linguiste Philippe Schlenker) et un corpus empirique (les œuvres de musique à programme de Franz Liszt, ainsi que ses idées en matière d'esthétique et de sémantique musicales).

À côté de cet axe de recherches principal, il s'intéresse à d'autres champs de recherche,  davantage ancrés dans l'histoire et dans les humanités : l'analyse des rapports entre poésie et musique, la musique à programme au XIXe siècle, l'opérette et l'opéra-bouffe au XIXe siècle ainsi que divers aspects de la vie musicale en Belgique aux XIXe et XXe siècles.

Travaux sélectionnés

« Rewriting Mazeppa : Meaning and communication in Liszt's virtuoso and program music », Musicæ Scientiæ, vol. 22 n°4, 2018, p. 494-518.

« Les cabarets montmartrois ou cabarets de chansonniers à Bruxelles sous l'Occupation », en collaboration avec Itzana Dobbelaere, dans Christopher B. Murray (éd.) avec Marie Cornaz et Valérie Dufour, Musical Life in Belgium during the Second World War, Proceedings of the International Symposium in Brussels, 10-12th October 2013, Revue belge de musicologie/Belgisch Tijdschrift voor Muzikewetenschap, vol. 69, 2015, p. 239-255.

« ''L'Invitation au voyage'' de Baudelaire : une analyse évocative », Cognitive Philology, vol. 7, 2014, 34 p., http://ojs.uniroma1.it/index.php/cogphil/article/view/12341.

Appartenance