Rémy Jadinon

Profile picture for user rjadinon
Conservateur des collections musicologiques de l’Africa Museum

Leuvensesteenweg 13, B-30800 Tervuren

rjadinon@ulb.ac.be et remy.jadinon@africamuseum.be

+32(0)494/83.54.38
Bio

Rémy Jadinon travaille dans le domaine des musiques africaines, à l'interface de l'anthropologie et de la musicologie. Depuis 2009, il travaille au département Culture & Société du MRAC, où il documente les collections ethnomusicologiques d'Afrique centrale. En 2017, il a obtenu son doctorat à l'Université de l'ULB (Bruxelles). Ses recherches portent principalement sur l'aspect contemporain des musiques traditionnelles et leurs processus de transformation. Il a mené des recherches sur la popularisation des musiques religieuses traditionnelles au Gabon, mais aussi sur les processus de "festivalisation" et d'"électronisation" en Afrique centrale et orientale. Il accorde une attention particulière à l'utilisation des technologies numériques dans la circulation et la promotion des musiques traditionnelles.

CV

CV de Rémy Jadinon à télécharger : ici

Domaines d'intérêt

Anthropologie

Patrimoine culturel

Musicologie africaine

Systématique musicale 

Transformation musicale

Circulation numérique

Présentation des recherches

Rémy Jadinon a mené divers projets de réseau pour collecter, étudier et comparer le patrimoine musical des traditions orales en Afrique centrale.

Il fut le coordinateur du projet TRADIMUSICA entre 2016 à 2018 réalisé en collaboration avec l'Institut des Musées Nationaux du Congo (IMNC) à Kinshasa et financé par l'Accord-cadre de coopération belge.  Ce projet visait à former les scientifiques du département de musicologie de l'IMNC aux techniques d'enregistrement numérique, de collecte analytique et de conservation des supports. L'objectif était de découvrir les dynamiques musicales par une approche comparative avec les archives disponibles. La contextualisation avec des paramètres non musicaux (historiques, sociologiques, politiques, commerciaux, etc.) a permis d'identifier certaines causalités de transformations dans les pratiques musicales traditionnelles.

Il fut également le coordinateur du projet RIETMA - Réseau international pour l'étude des traditions musicales africaines - réalisé de 2019 à 2020 et financé par BELPSO qui visait à mener des activités de mise en réseau afin de promouvoir la coopération entre les institutions participantes à long terme. Le thème du projet se concentre sur les questions de la représentation de l'"Autre" à travers l'héritage musical de l'Afrique et de l'Europe. Ce projet se concentre sur les questions de représentation afin de mieux répondre aux enjeux contemporains et réciproques des institutions partenaires pour fournir une description dynamique de l'Autre mais aussi pour questionner leur rôle de médium entre le public et les communautés sources.

À travers ces différents projets, Rémy Jadinon a pu construire un réseau d'experts africains qui feront partie du comité de suivi de ce projet et qui constitueront la masse critique du projet.

Travaux sélectionnés

Ateranius, A. & Jadinon, R. 2018 « Du bwiti en clips et en cassettes : la transnationalisation des musiques initiatiques du Gabon ». In Civilisations n°67, Bruxelles : ULB ;

Jadinon, R. 2017. Masimba Na Ngombi. CD. Tervuren : MRAC-Bruxelles : Colophon 138, collection musiques populaires du monde. •Jadinon, R. 2016. « Danses, possessions et génies : les sociétés thérapeutiques d’Ombudi » in Liber Amicorum en hommage à Anne-Marie Bouttiaux. Tervuren : MRAC ;

Jadinon, R. 2014 « Le son et la forme. Musiques et esthétiques des instruments de musique en ivoire du Nord de la République Démocratique du Congo » in Felix, M. White Gold, Black Hands. Ivory Sculptures in Congo vol.7. Heilungkiang : Gemini Sun.